L’importance du pH et de l’acide lactique

Préserver l’équilibre du pH

Le vagin est doté d’une couche protectrice naturelle qui agit comme un mécanisme de défense contre les agents pathogènes et les infections. Cette couche protectrice est naturellement acide, ce qui signifie que le pH vaginal fluctue entre 3,8 et 4,5.

Cette acidité naturelle est importante, car elle contrarie la croissance des bactéries responsables des maladies qui se reproduisent difficilement dans un environnement acide. C’est la raison pour laquelle un pH faible est essentiel pour créer un bon équilibre entre les bonnes et les mauvaises bactéries. Les lactobacilles font partie des principales bactéries responsables du maintien d’une flore vaginale saine. Leur production d’acide lactique contribue à l’acidité du milieu vaginal.

Importance de l’acide lactique

Les lactobacilles dégradent le glycogène présent dans la muqueuse vaginale, ce qui produit l’acide lactique, et un milieu acide se forme. Ce milieu acide favorise la croissance des lactobacilles en limitant la présence de bactéries nuisibles et en prévenant les infections. Votre vagin prend soin de lui, puisque ses parois produisent en permanence des sécrétions lubrifiantes et autonettoyantes et maintiennent une acidité adéquate pour prévenir les infections.

L’acide lactique est essentiel pour protéger votre zone intime. En maintenant un pH faible dans le vagin, la couche protectrice acide du vagin est préservée. C’est la raison pour laquelle tous les produits Lactacyd contiennent de l’acide lactique ainsi que d’autres ingrédients naturels. Chez la femme, le vagin évolue au cours des différentes phases de la vie (cycle menstruel, grossesse, ménopause) et en fonction des activités quotidiennes. Par conséquent, l’équilibre naturel des bactéries se modifie également, ce qui peut entraîner de l’inconfort, des irritations, voire même des infections.