Facteurs de déséquilibre et problèmes

De nombreux facteurs peuvent perturber la flore protectrice naturellement équilibrée de la zone vaginale. Si les perturbations sont trop importantes, la flore ne parvient plus à s’adapter, ce qui peut entraîner des infections vaginales. Les facteurs susceptibles d’affecter l’équilibre naturel incluent notamment:

Fluctuations hormonales durant

Activités quotidiennes

Si le milieu acide de la zone intime est bouleversé, cela facilite la reproduction des bactéries nuisibles, ce qui peut entraîner un déséquilibre de la flore vaginale à son tour responsable d’un inconfort vaginal. Si vous souffrez de démangeaisons, de pertes excessives ou de douleurs lors de la miction, vous souffrez peut-être d’une infection vaginale.

Infections vaginales

Une infection vaginale est une inflammation du vagin caractérisée par un gonflement, des rougeurs, une sensation de chaleur, des douleurs et des pertes vaginales anormales. Elle peut être causée par la prolifération de bactéries ou de champignons.
Il existe de nombreux types d’infections vaginales, chacune entraînant différents types de symptômes.
Les infections les plus courantes sont les suivantes:

Vaginose bactérienne

La vaginose bactérienne est une maladie qui survient en présence d’un déséquilibre entre les différentes bactéries de la flore vaginale et d’une prolifération de bactéries nuisibles associée à une augmentation du pH. La vaginose bactérienne est la cause la plus courante de pertes vaginales et affecte jusqu’à 1 femme sur 3, y compris jusqu’à 20 % des femmes enceintes.1

Les symptômes de la vaginose bactérienne incluent des pertes grisâtres aqueuses s’accompagnant parfois d’une odeur désagréable (rappelant celle du poisson). Ces pertes sont souvent plus abondantes après les règles ou après un rapport sexuel. La vaginose bactérienne n’entraîne généralement aucune irritation ou démangeaison. Gardez à l’esprit que cette maladie n’entraîne pas toujours de symptômes et que de nombreuses femmes peuvent en souffrir à leur insu.

Candidose vaginale (candida)

Le candida est une levure ou un champignon, naturellement présent dans le vagin, normalement en faible quantité. Une candidose signifie qu’une quantité anormale de cellules s’accumulent dans le vagin. Bien que ce type d’infection soit courant et facile à traiter, cela peut s’avérer très inconfortable.

Les symptômes d’une candidose incluent des pertes épaisses, et blanches et gluantes; mais à la différence de la vaginose bactérienne, ces pertes sont inodores. La plupart des femmes souffrent de démangeaisons vaginales, de douleurs et d’une sensation de brûlure durant la miction ou les rapports sexuels.

Il faut savoir que les pertes vaginales sont, dans une certaine mesure, parfaitement normales. Les parois vaginales et le col de l’utérus contiennent des glandes produisant une petite quantité de fluide qui aide à garder le vagin propre. Ce fluide normal est généralement clair ou blanc laiteux et ne répand aucune odeur désagréable. Les pertes vaginales normales sont plus épaisses à des moments spécifiques du cycle menstruel (en particulier au moment de l’ovulation), durant l’allaitement ou pendant l’excitation sexuelle.

Toutefois, si un changement survient au niveau des pertes, si les pertes répandent une odeur désagréable ou si vous souffrez de douleurs ou de saignements vaginaux, parlez-en à votre médecin ou gynécologue.

Les produits Lactacyd respectent l’acidité naturelle du vagin, car ils sont enrichis en acide lactique naturel et présentent un pH acide équilibré.